Alors aujourd'hui le sujet du soja :

Suite au com de 56510KERHOSTIN me disant
qu'il avait entendu dire que le soja pouvait être cancerigène.
Alors j'ai fais ma petite recherche , j'ai fouillé un peu partout et
il s'avère que l'info est pas très bien passée , voilà tout !
Les risques de cancers sont par rapport au soja transgènique
( des recherches sont toujours en cours "et sur les animaux malheureusement !!!")
Donc j'ai joint à ce billet les textes qui pour moi étaient les mieux parlent et
les plus clair aussi ! Alors ne jetez pas votre nourriture sur un coup de peur
après une info jetée comme ça bêtement en vrac !!!!
Faites des recherches , renseignez vous , ne restez pas sur des impressions de peur!!!
Et puis le soja étant la base de l'alimentation chinoise depuis des générations, si...
le soja était vraiment dangereux ça fait longtemps que nous serions mis au courant ,
non ?
A mon avis , le danger ne vient pas du soja ou d'un autre produit
merveilleux venu de la Terre , le danger vient des Hommes et de leurs
expérimentations et excès ... ... !!!

Le lin, le soja et la santé La prochaine rencontre technologique Nutra-Innovation, organisée conjointement par l'Institut des
nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) et le Centre
québécois de valorisation des biotechnologies (CQVB) aura lieu à Drummondville, le 11 juin, sur le thème "Le potentiel du lin et du soja
pour la santé: Progrès scientifiques et industriels".
On sait depuis longtemps que la consommation de produits à base de soja
offre des bénéfices importants pour la santé.
Le même constat a émergé ces dernières années à propos de la
graine de lin. Quels sont les composés impliqués dans les effets sur
la santé de ces produits? Sont-ils sans risque?
Les technologies actuelles permettent-elles d'exploiter au maximum les bénéfices escomptés?
Doit-on miser sur une formulation sous forme d'aliments ou de concentrés actifs?
Le soja et le lin sont produits en abondance au Canada,
mais principalement pour la nutrition animale.
Les conférenciers invités, parmi les quels on retrouve Renée Michaud,
directrice adjointe de l'INAF, et Laurent Bazinet, chercheur membre de
l'INAF et professeur au Département de sciences des aliments et de la
nutrition, présenteront les aspects technologiques, scientifiques et
médicaux de l'important potentiel d'exploitation du soja et de lin pour
la santé humaine.
L'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) est rattaché à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation. On peut obtenir des renseignements sur le programme et l'inscription à l'adresse suivante:
http://www.cqvb.qc.ca/programmes_activites/rt/rtlin_soja.pdf

Tout est bon dans le soja ! 100 % végétal, riche en protéines et pauvre en cholestérol,
le soja pourrait bien être un nouvel atout pour la santé.
Cet aliment, largement consommé dans les populations asiatiques,
connait en France un essor grandissant.
Un succès justifié par ses nombreuses vertus nutritionnelles .

Moins de cancers de la Chine aux Nippons

Plusieurs études semblent avoir démontré les effets bénéfiques du soja
sur certaines tumeurs typiquement féminines. Ainsi, la consommation de
ce végétal a été associée à une baisse du risque de cancer du sein2
(jusqu'à 60 % de moins chez les grandes consommatrices).
Pour les scientifiques, cela expliquerait les taux plus faibles de cancer du
sein en Chine et au Japon.

Une autre étude a souligné l'importance de la consommation de phyto-oestrogènes, c'est-à-dire des hormones féminines végétales, dans la prévention des cancers
de l'utérus3. Or le soja est l'un des aliments les plus riches en isoflavones,
qui sont des phyto-oestrogènes.

Attention, cette plante n'est pas réservée à la santé des dames !
Le soja aurait également des propriétés reconnues dans la prévention des cancers
de la prostate.

Et pour la ménopause ? Le soja est-il un nouvel allié pour les femmes ménopausées ? Alors que les traitements hormonaux substitutifs sont de plus en plus mis en cause
(ils pourraient augmenter les risques de cancers hormonaux-dépendants : sein, ovaires…)
il est tentant de trouver un remède naturel pour passer au mieux cette étape.
Or le soja est depuis longtemps proposé pour réduire les bouffées de chaleur,
les pertes osseuses, les problèmes de mémoire et autres troubles liés à la ménopause.
Mais ces prétendus bénéfices restent l'objet de vives controverses.
Difficile donc de connaitre l'efficacité réelle de ce végétal.
Il est peut-être intéressant de faire une sorte de "pari de Pascal" :
cela ne coute rien d'enrichir son alimentation en soja à l'approche de la cinquantaine,
"au cas où"…

Des pousses contre les kilos ! Les vertus du soja pour la santé ne s'arrêtent pas là !
Celui-ci pourrait également permettre de perdre du poids !
C'est ce que montre une étude destinée à traiter l'obésité.
Les personnes qui suivaient un régime hypocalorique à base de soja avaient
perdu 4 kilos de plus que ceux suivant une diète classique.

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2003/mag1003/dossier/nu_7018_soja_vertus_science.htm