LES CHIENS ET LES CHATS DESTINES A LA CONSOMMATION EN ASIE.

Chaque année, des millions de chiens et de chats sont torturés à mort pour être servis dans des restaurants asiatiques.

Pendaison, électrocution, écorchage, brûlures, coups font partie des méthodes de mise à mort des chiens et chats de boucherie d'Asie.

La souffrance et la peur ressenties par l'animal, durant son agonie, rendent soit-disant sa viande plus tendre ou aphrodisiaque, lié aux montées d'adrénaline qu'elles provoquent.

Manger du chien et du chat se pratique dans certains pays d'Asie:

Des chiens errants, jusqu'aux dalmatiens exportés ces dernières années depuis les USA vers la Chine et la Corée ou des Saint-Bernards exportés de Suisse.

Aujourd'hui, de nombreux Coréens, pour ne citer qu'un exemple, aiment les chiens et les chats comme animaux de compagnie et les traitent avec beaucoup d'amour.

Pourtant, chaque année, des milliers de chiens et de chats sont torturés, tués, et mangés, en Asie, au nom d'idées reçues sur leurs éventuels bienfaits sur la santé.

Pour certains Asiatiques, torturer longuement ces animaux avant leur mise à mort rendrait la viande meilleure ou aphrodisiaque du fait de la montée d'adrénaline provoquée par la peur et la souffrance que ressent l'animal.

Le sort de ces animaux est horrible: les chiens passent leur vie enfermés dans des cages, dans des conditions insalubres, souffrant bien souvant de déshydratation et de famine. Le jour où ils sortent de leur cage c'est pour être torturés à mort.

Certains chiens sont électrocutés à l'aide de décharges électriques durant une heure entière. Il existe un appareil ressemblant à un chalumeau, destiné à leur brûler les poils et la peau, alors que le chien est toujours vivant. D'autres sont égorgés, éventrés, jetés dans les flammes. Les chats sont sortis des cages pour être enfermés dans des sacs puis battus à mort contre le sol. D'autres sont jetés vivant dans l'eau bouillante pour y être liquéfiés. Etc.... Etc... Etc...

La mort est la seule délivrance pour ces animaux.

Depuis la création de ce site, il y a quelques années, les mentalités ont évolué dans le bon sens. Mais il reste encore du travail. Je vous invite à découvrir les photos des différents dossiers relatant une triste réalité actuelle ou passé... Rappelez-vous que ce n'est qu'en acceptant de regarder la réalité en face que nous serons capables de comprendre les souffrances endurées par ces pauvres chiens et chats.

Manger du chien était une pratique assez limitée dans l'histoire de la Corée, mais devint plus répandue durant la guerre de Corée, lié aux problèmes de survie de la population. Cette pratique s'est généralisée dans les années 80 quand on attribua à la viande de chien et de chat des vertus soit-disant aphrodisiaques ou curatives pour les rhumatismes. Pourtant, beaucoup de Coréens ne mangent pas de viande de chien. La consommation de chien et chat est donc lié à un intérêt purement commercial. De plus, le docteur Kim, médecin spécialisé dans la recherche en rhumatologie, à la faculté de médecine de Hanyang, prétend que le jus de chat n'a aucune vertu dans le traitement de l'arthrose. De même, une viande bourrée de toxines lié aux montées d'adrénaline serait plutôt nocive pour la santé. Mais les Coréens restent sur leurs idées reçues. En 1984, consécutivement aux pressions internationales avant les Jeux Olympiques de Séoul, le Ministre de la santé finit par faire interdire la viande de chien. En 1991, de nouveau suite à des protestations internationales, le gouvernement coréen vota une loi destinant à protéger tous les animaux contre les maltraitances et toute forme de cruauté. Les mentalités ont évolué. Aujourd'hui, nombreux sont les Coréens qui respectent les chiens et les chats, et les aiment comme des animaux de compagnie.
Mais il reste une minorité de consommateurs de chiens et de chats.

Espérons que les photos de ce dossier deviendront rapidement et complètement de tristes mais lointains souvenirs.

Allez visiter ce site , il est vraiment bien fait ...

http://www.chez.com/viedechien/coree/coree2.htm